Rencontre avec...

Artisans : Pampa nous ouvre les portes de son atelier à Paris.

“Monbanquet.fr réinvente le banquet comme nous réinventons les fleurs. On a la même envie de prendre un gros balai et de dépoussiérer les habitudes !”

Aujourd’hui nous fêtons l’arrivée du beau temps en vous invitant  à découvrir l’histoire de Pampa, notre artisan partenaire le plus coloré. Ses fondatrices, Emma et Noélie, nous expliquent dans cette interview comment faire de sa passion son métier : de l’idée, née sous un parapluie entre deux concerts, jusqu’à l’alliance entre fleurs et banquets, qui est destinée à révolutionner le secteur événementiel.
Les bouquets Pampa Paris sont composés par des artisans fleuristes à partir des plus belles fleurs fraîches glanées au marché, en direct des producteurs. La startup s’est donnée pour mission d’envahir notre quotidien de fleurs en proposant un produit haute-couture, champêtre et moderne, et qui accompagne désormais nos banquets !

Monbanquet.fr : Comment est né Pampa ?

Noélie : Emma et moi, on vient de milieux différents, mais on a toujours géré des projets dans notre vie professionnelle. On avait déjà cette envie de se lancer à notre compte avec notre projet, en toute autonomie.
Emma : J’ai travaillé dans plusieurs agences spécialisées dans le digital et Noélie a travaillé à la direction marketing et communication d’une start-up. On s’est rencontrées quand on travaillait sur We Love Green toutes les deux. Noélie a monté le festival avec We Love Art, qui l’organise, et moi je travaillais sur le digital à ce moment là, quand on a chacune eu envie de créer notre propre projet.
Pendant le festival, on discutait d’où on en était dans nos vies respectives et on s’est rendu compte qu’on avait toutes les deux envie de lancer un projet dans la fleur. A l’époque, il y avait un vrai truc à faire, le marché n’avait pas encore été disrupté, que ce soit sur le produit ou service, on avait toutes les deux envie de bosser là dedans ; c’est un peu le destin, on se revoit, on discute et c’est là que Pampa est né.
Noélie : Et on a eu beaucoup de chance d’en parler à ce moment là ! Il pleuvait, nous étions sous un parapluie entre 2 concerts… Pampa est vraiment né de cette discussion.
Emma : On travaillait encore dans nos boulots respectifs, que nous avons quitté 6 mois plus tard. C’est là que nous sommes rentrées dans le vif du sujet : on brainstormait, on faisait germer l’idée, si on peut dire. (rires)
J’ai fait une formation de fleuriste, on a testé des choses, et on a affiné le service jusqu’à septembre 2016, où on s’est installées dans notre atelier.
Noélie : Petit atelier de 15m2 à Montreuil. On a fait un été musclé : permis, formation, prêt bancaire, dépôt des statuts, trouver un local … En septembre il ne manquait plus que le site. On a fait le site à 4 mains pendant 1mois toutes les deux.
Emma : On a fait le site, les photos, les premiers voyages à Rungis, nos premiers bouquets et voilà on a lancé Pampa il y a un an et demi !
Noélie : Tout s’est enchaîné très très vite. Les deux premiers stagiaires en décembre, première Saint-Valentin, première Fête des mères. On a déjà déménagé 3 fois. On a un atelier qui sert plus à faire vivre notre univers digital “in real life” pour aller à la rencontre de nos clients. On avait envie de se rapprocher du plaisir que procurent les fleurs à nos clients et de ne pas être toujours derrière nos écrans d’ordinateur.
On fait des ateliers de DIY – “Do It Yourself” – pour les entreprises, pour ceux qui ont envie d’une rencontre avec toute l’équipe. Et là on a lancé le sec depuis pas longtemps, les collections de fleurs séchées qui sont déjà en rupture de stock ! 

MB.fr : Et d’où vient cette passion pour les fleurs ?

Emma : De quand on était toutes petites, toutes les deux : Noélie a grandi en Corrèze, et moi, j’ai grandi dans le Sud de la France, où ma grand-mère avait ses rosiers, j’étais toujours émerveillée devant !
En troisième je voulais devenir fleuriste mais j’ai finalement mis cette idée de côté, ça m’est revenu quand je bossais en agence. J’offrais pas mal de fleurs, près des fleurs je me sentais très bien. Un jour j’ai fait une couronne de fleurs pour l’anniversaire d’une amie, et là ça a été le déclic : je me suis dit  “c’est absolument ça que je veux faire de ma vie”.
Et aussi dans tous les projets entrepreneuriaux que j’avais, même les espaces de coworking (avant que ça devienne la folie du coworking), je voulais tout le temps des fleurs dedans, je voulais toujours qu’il y ait un endroit où il puisse y avoir des fleurs.
Noélie : Il y a vraiment ces 2 facettes : fleuriste et entrepreneur. Emma a commencé à vouloir vendre les bouquets des autres parce qu’elle n’était pas sûre d’elle, mais ses bouquets étaient très canons, c’est une créatrice !
Emma : Merci ! Au tout début on avait réfléchi à un concept de marketplace, quand on testait notre projet. On s’était dit “il y a des fleuristes super cool à Paris”, mais le fleuriste c’est un truc de quartier. On a donc réfléchi à comment on pouvait faire pour livrer des bouquets de super fleuristes du 18ème dans le 6ème.
Mais très vite on s’est décidé à faire les bouquets nous-mêmes. Parce que c’est ça le vrai plaisir, et comme j’avais fait une formation, c’est parti !

MB.fr: Comment voyez-vous le partenariat avec Monbanquet.fr ?

Noélie : Pour nous c’est une super opportunité, et on se retrouve avec d’autres artisans, c’est super !
Monbanquet.fr réinvente le banquet comme nous réinventons les fleurs. On a la même envie de prendre un gros balai et de dépoussiérer les habitudes ! Moi je viens de l’événementiel, pendant 9-10 ans, j’en ai fait ! Au bout d’un moment, j’avais envie d’aller vers du web, oui, mais aussi de garder un sujet plus rafraîchissant, un sujet qui me parle.
Le plaisir de la food c’est comme le plaisir des fleurs : personne ne dira non à un bon plat, comme personne ne dira non à un beau bouquet de fleurs ! C’est bien qu’on s’allie pour aller bousculer ces secteurs.

 

Si vous voulez régaler vos collègues pour fêter l’arrivée du beau temps, avec une remise de 5% sur les bouquets Pampa, c’est par ici ! Utilisez le code : PAMPASUMMER

* Code valable jusqu’au 1 juin. Promotion non cumulable. Promotion valable sur demandes de devis effectués à partir du 17
** Toutes les photos by Pampa Fleurs

Laissez-nous une réponse !