Sur la planète Artisanat

Produits boulangers : trois raisons d'éviter l'industriel

Pas le temps, plus simple, moins contraignant : parfois, la tentation est grande de céder au rayon pain de son supermarché, d’autant que les chaînes de la grande distribution se plient en quatre pour donner à leurs boutiques l’aspect des boulangeries traditionnelles.

Aujourd’hui très développée en matière de produits boulangers et pâtissiers, la production industrielle est pourtant une petite catastrophe. Voici trois raisons de l’éviter.

Gare aux additifs !

Le processus de fabrication à grande échelle, par nature éloigné du lieu de vente des produits finaux, s’accompagne invariablement de l’ajout de substances de synthèse notamment destinées à favoriser leur durée dans le temps. Conservateurs donc, mais aussi colorants et autres exhausteurs de goût côtoient les matières premières plus classiques utilisées dans la production du pain et des pâtisseries. Alors que les produits boulangers sans additifs présentent des qualités nutritionnelles intéressantes, ceux qui sont issus de l’industrie finissent par perdre leur attrait pour les personnes soucieuses de s’alimenter proprement…

Une production gourmande en énergie

Agriculture de masse et distances parcourues considérablement rallongées : la production industrielle présente également l’inconvénient d’un bilan carbone par trop élevé. L’appellation “Boulangerie”, sur laquelle pèsent certaines contraintes imposées par la réglementation, garantit à l’inverse la fabrication du pain directement sur le lieu de vente. Quant aux produits sélectionnés par les artisans, leur qualité est également bien souvent nettement supérieure à celle privilégiée par les grandes entreprises. Culture pratiquée à une échelle raisonnable, utilisation des pesticides réduite voire inexistante chez les amateurs de produits biologiques : ces éléments ont toute leur importance dans la préservation de l’environnement.

Soutenir l’économie locale

Avant tout, la boulangerie artisanale est une affaire d’entrepreneurs passionnés. En France en 2016, ce sont en effet plus de trois entreprises du secteur sur quatre qui comptent moins de six salariés par structure. A noter qu’une très large majorité des entreprises employeuses de l’artisanat touchent au secteur de la boulangerie, et que les quelques 180.000 emplois qu’il génère sont en constante augmentation depuis plusieurs années. Souvent sous-estimé par les consommateurs, le facteur économique est pourtant déterminant dans l’avenir des professions concernées et donc dans la qualité des produits disponibles sur le marché !


Pour composer ses offres, Monbanquet.fr travaille exclusivement avec des artisans proches de chez vous. Découvrez nos valeurs et nos produits sur Monbanquet.fr

 

Laissez-nous une réponse !