Artisanat de France et d'Ailleurs

Quelles différences entre Arabica et Robusta ?

Rien qu’en France, ce sont environ deux tasses par personne qui sont consommées chaque jour. Et dans le (très) vaste monde du café, il existe une différence de taille dont nous avons tous déjà entendu parler, mais dont peu savent réellement à quoi elle correspond. On vous explique ce qui distingue l’arabica du robusta.

Histoires de botanique

On trouve en réalité deux espèces chez le caféier :

  • Coffea Arabica L., qui compte elle-même une quinzaine de sous-espèces plus ou moins recherchées
  • Et Coffea Canephora P., dont Robusta est l’unique sous-espèce consommable

Les arabicas sont réputés pour la finesse de leur goût et la richesse de leurs arômes, mais leur production est plus délicate – et donc plus onéreuse – que celle du robusta. La culture démarre par exemple à 600 mètres d’altitude pour les variétés les moins capricieuses et jusqu’à 2.000 mètres pour les autres, là où les caféiers type robusta se développent sans problème en plaine, en plein soleil comme à l’ombre. Les quantités produites passent également du simple au double : côté robusta, chaque arbre produit environ 5 kg par an, contre 2.5 kg pour l’arabica.

Côté dégustation, on trouve dans les arabicas un panel d’arômes bien plus développé que chez les robustas. Ces derniers, plus concentrés en caféine, ont également tendance à développer rapidement leur amertume. Les amateurs de cafés fins sont donc naturellement plus portés vers les arabicas, même si certains, certes un peu plus rares, n’ont rien contre un mélange bien proportionné.

Pure origine, mélange : qu’y a-t-il dans votre café ?

On dit d’un arabica qu’il est “pure origine” ou “single origin” lorsqu’il est composé à 100% de grains provenant de la même variété, produits sur la même exploitation et au sein de la même récolte. Les belles récoltes sont généralement protégées des mélanges par ceux qui le produisent, mais attention : si les meilleurs cafés se dégustent seuls, la réciproque n’est pas nécessairement vraie, et la mention “single origin” ne garantit en rien la qualité d’un produit.

A l’inverse, on parle de mélange ou blend lorsqu’un café, quel qu’il soit, fait partie d’un assemblage. Il existe donc des blends entre même variétés d’un arabica, entre différentes variétés d’arabicas, ou encore entre robusta et arabica. Selon les cas, ces derniers sont destinés à jouer sur la synergie entre différents arômes ou à donner plus de volume à une origine bien spécifique.

Alors, mélange ou pure origine ? Il n’existe pas de réponse toute faite à cette question : tout dépendra de vos goûts et de votre humeur. Et pour trouver votre parfait café, on vous conseille tout simplement d’aller toquer à la porte d’un bon torréfacteur qui saura vous aiguiller en fonction de vos préférences.

 

Chez Monbanquet le café, c’est du sérieux !
On vous réserve d’ailleurs quelques surprises à ce niveau là … Alors suivez-nous sur Facebook et Twitter pour ne rien manquer de notre actu !

Laissez-nous une réponse !