Votre événement

Une brève histoire de la galette

Très appréciée en France et dans les pays francophones, la galette se consomme à l’occasion de l’Epiphanie, qui célébrait dans la religion catholique la visite des rois mages à l’enfant Jésus. Et si l’on vous disait que la galette des rois était en fait une tradition païenne ?

Des Saturnales aux rois mages

Revenons un peu en arrière. Dans la Rome antique, la fête bat son plein chaque année pour le solstice d’hiver. Pendant plusieurs jours, toutes les couches de cette société très hiérarchisée se mêlent en effet autour de somptueux banquets et célébrations en tout genre. Le travail cesse, les écoles et les tribunaux prennent quelques vacances, les exécutions sont interdites pendant quelques jours.

Autour de croyances liées à Saturne, dieu de l’agriculture, les esclaves pratiquent une bien étrange coutume renversant les rôles établis de façon parodique … Réunis autour d’une table, il partagent une galette pour désigner parmi eux celui qui sera le roi du jour. Et 2000 ans avant nous, tout y est déjà : le rituel de la distribution par le plus jeune sous la table, la traditionnelle fève et le couronnement du roi.

Cette tradition perdure plusieurs siècles et finit par changer de main avec la christianisation de l’Empire. Au IVème siècle, l’empereur Théodose 1er achève la métamorphose en décidant d’interdire les cultes non-chrétiens. La tradition de la galette devient officiellement une fête attachée au christianisme, avec la signification qu’on lui connaît aujourd’hui.

Qu’on lui coupe la tête !

Un peu Beaucoup plus tard, en France, vient la grande Révolution et la volonté populaire de couper fermement les ponts avec la monarchie. La tradition y a d’abord laissé quelques plumes … avant de se remettre sur pied. En 1790 en effet, les révolutionnaires tentent de bannir la coutume de la désignation du roi : à Paris particulièrement, la galette perd dans un premier temps sa fève ainsi que son nom, remplacé par “galette de la liberté”, avant que la situation ne commence à s’apaiser quelques années plus tard.

Aujourd’hui, le rituel de la galette et la référence royale ont bien entendu perdu leur signification … On profite de l’Epiphanie pour partager un moment convivial, en famille, entre amis ou collègues, autour d’un produit qui fait bien souvent l’unanimité auprès de tout le monde.

Et pour un moment gourmand, quel meilleur choix qu’une galette préparée avec amour ❤️ par un artisan proche de vous ? On en dit pas plus, et on vous laisse découvrir notre section spéciale galette sur Monbanquet.fr

Laissez-nous une réponse !